Projets

Let’s Talk About Sex

Let’s Talk About Sex

Let’s Talk About Sex est un espace de rencontre et de débats respectueux et non-stigmatisant, non-mixte si nécessaire, où sont abordées, sans tabou ni jugement, de nombreuses thématiques liées à la/les sexualité(s), les stratégies de protection/prévention/réduction des risques (RdR), la sérophobie, les assuétudes, etc. Ces ateliers communautaires s’adressent aux jeunes LGBTQI+, aux lesbiennes/bisexuelles et autres FSF,  aux personnes trans* et intersexes, aux gays/bisexuels/autres HSH et aux travailleur-se-s du sexe. A chaque étape du projet, nous avons veillé à inclure les PVVIH, que ce soit à titre décisionnel, consultatif ou participatif.

En plus de proposer une mise à jour des connaissances sur des thématiques récurrentes (rapports à risques, utilisation/négociation du préservatif, lesbo/homo-phobie et entrée dans la sexualité,…), nous abordons aussi des questions d’actualité, comme la charge virale indétectable, la PrEP, la mise sur le marché des autotests, etc.

Le programme en Éducation permanente est multidisciplinaire : séances d’information, conférences, projections de films/documentaires, débats, activités participatives et réflexives sur les outils de protection/prévention/RdR, expositions/performances artistiques, discussions entre pair-e-s, rencontres experts-public cibles, etc.

Le but premier de ce projet est de travailler au renforcement des connaissances sur les thématiques de santé sexuelle et de favoriser l’autonomisation des participant-e-s tout en leur permettant d’élaborer des stratégies communes et transversales.  La mobilisation communautaire autour des thématiques de santé sexuelle est également au cœur de ce projet afin d’influer collectivement sur l’incidence du VIH et des autres IST auprès des publics ciblés.

Enfin, la lutte contre la sérophobie intra ou extra communautaire est tout autant visée par ce projet puisqu’il a pour but de créer des liens entre PVVIH et personnes séro-négatives/interrogatives afin de réduire les stigmatisations et les discriminations dont sont victimes les PVVIH.