En lumière

Toute ma vie j’ai fait des choses que je savais pas faire

publié le 7 février 2018

Why Me UTOPIA_BXL Merhaba Genres d’à Côté

Coup de cœur OFF d'Avignon

La comédienne Juliette Plumecocq-Mech interprète un monologue ciselé écrit par Rémi De Vos.

Un homme parle. Il parle pour se sauver. Très concrètement, la parole, ici, le tient en vie. Il parle à d’autres hommes, qui l’écoutent. C’est une parole qui se cherche et l’écoute est fragile. Cela peut s’arrêter à chaque instant et alors quoi ? La violence, qui n’est tenue à distance que par des mots._Christophe Rauck

Pendant quarante-cinq minutes Juliette Plumecocq-Mech joue allongée au sol dans une silhouette dessinée à la craie. Son corps musculeux et androgyne s’anime pour remonter le fil de son agression : l’histoire d’un gars qui boit une bière dans un bar lorsqu’il subit l’attaque verbale d’un homophobe. Les mots fusent et la tension est palpable. Ce récit universel nous emmène vers une réflexion plus profonde sur la violence et l’égalité des genres. Le témoignage est bouleversant et la performance hors norme.

Le type est entré d’un coup, il s’est planté entre moi et la porte, et il a commencé à me dire que les mecs dans mon genre il avait jamais pu les blairer, et que rien ne lui faisait plus plaisir que de leur faire leur fête, et qu’il allait maintenant se faire le très grand plaisir, de me faire complètement regretter d’être entré dans le bar. _Extrait

(…) Une proposition tout en nuances et en ruptures, en netteté, en musicalité, qui nous plonge dans la nuit agitée d’un homme devant faire face aux provocations d’un inconnu, dans un bar. (…) Quelle belle idée a eu Christophe Rauck de confier ce rôle masculin à une comédienne. A cette comédienne – intense et singulière. Ce parti pris accentue l’amplitude – et l’universalité – de ce monologue oscillant entre drame et pointes d’humour. N’en disons pas davantage sur les faits et les questions qu’il met en perspective. L’un des plaisirs de ce spectacle est de se laisser embarquer par ses mouvements comme dans une sorte d’enquête. Une enquête qui se déroule dans une jolie atmosphère de clair-obscur. Dans une « architecture sonore et visuelle » traversée, ici et là, par des extraits de la première sonate pour piano de Beethoven.
Manuel Piolat Soleymat – La Terrasse

(…) Un texte sans fioriture, joué par Juliette Plumecocq-Mech, corps androgyne, musculeux, malléable. L’actrice porte le texte à bout de bras, de jambes, de son corps tout entier. (…) On est suspendu à ses lèvres. Elle parle et parle, se soûle de mots comme on s’accroche à la vie. On peut parler de performance. On peut saluer une actrice qui a du cran, habitée par son rôle jusqu’à en avoir le vertige.
L’Humanité

(…) Ce spectacle ne dure que 45 minutes, mais il fait partie de ceux qu’on n’oublie pas.

Marianne

Texte: Rémi De Vos / Mise en scène: Christophe Rauck / Avec: Juliette
Plumecocq-Mech / Création son: David Geffard / Création lumières: Bernard Plançon / Collaboration chorégraphique: Claire Richard

mardi 20, jeudi 22 et vendredi 23 fév 18 > 20h30
+ mercredi 21 > 19h

Plus d’information: https://www.le140.be/toute-ma-vie

Teaser - Tout ma vie, j'ai fait des choses que je savais pas faire

En lien

Culture et loisirs

Anti-discrimination

Identités et expressions de genres