En lumière

Interview avec Oumayma, Responsable de Communication

publié le 18 septembre 2019

Cet été, la RainbowHouse Brussels vous présente son équipe de choc. Grâce à une expertise acquise au fil des ans, notre organisation peut mener ses différentes missions à bien. Notre développement est aussi le fruit du travail d’une équipe dévouée, compétente et polyvalente. Découvrez la panoplie de projets socioculturels et politiques de la RainbowHouse à travers ses employé.e.s !

Racontez-moi votre parcours ?

Avant d’atterrir au 42 rue du Marché au Charbon, j’ai d’abord eu une expérience dans le secteur privé. Au niveau des études, j’ai étudié la Communication à Bruxelles et à Gand, aussi un peu au Pérou, dans le cadre d’un Erasmus Mundus. J’achève actuellement un Master en Sciences politiques à l’ULB.

Je me suis toujours sentie proche du monde associatif. Comme beaucoup de jeunes Bruxellois.es, j’ai fréquenté la Maison de Jeunes de mon quartier durant toute ma jeunesse. Là, j’ai été initiée “aux arts populaires” où j’ai été membre d’une troupe de théâtre. C’était pour moi l’opportunité de parler des thématiques tabous et de dépasser une forme de censure présente dans mon environnement social. 

Plus globalement, j’ai été une féministe précoce. J’ai vite compris que nous vivions dans un système façonné par les inégalités et que je faisais partie du genre opprimé.  Il était hors de question de rester les bras croisés. J’ai donc organisé mes premières actions seule ou avec des ami.e.s dans l’espace public. Par la suite, je me suis engagée dans une organisation politique  où j’ai participé au lancement d’une campagne féministe : R.O.S.A (Résister contre l’Oppression le Sexisme et l’Austérité). 

En quoi consiste votre travail au sein de la RainbowHouse Brussels ?

Mon poste est très varié en externe je m’occupe du développement des stratégies pour optimiser la visibilité de la RainbowHouse, ses projets, ses services et ses actions. Je suis en charge de la réalisation de campagnes de communication, des relations presse et de la communication digitale tandis qu’en interne, je travaille à améliorer la communication afin de faciliter les échanges au sein de notre réseau associatif. 

Je coordonne également le travail politique de notre organisation et m’occupe de faire connaître nos revendications auprès des médias, des institutions politiques et des partis. Les élections 2018-2019 ont été des périodes intenses. Aujourd’hui le travail n’est pas fini. Il s’agit de s’assurer que nos revendications soient prises en compte durant cette législature (qui attend encore sa formation). Je me charge aussi de la représentation de notre organisation lors des événements politiques tels que manifestations, actions collectives, Pride…

La RainbowHouse a également un pied dans le secteur éducatif. Je suis la personne de contact pour le CAW Brussel (Het Centrum Algemeen Welzijnswerk) où je veille à ce que les thématiques LGBTQI+ soient abordées de manière transversale. Je réalise également des interventions dans le milieu scolaire en collaboration avec la fondation Ihsane jarfi ou encore Huis Van de Mens. Nous sommes spécialisés dans les thématiques LGBTQI+ et interculturalité. Pour finir, et ce depuis le mois d’août, je donne des formations avec mon collègue Oliviero dans les centres d’accueil pour les demandeurs d’asile.

Oumayma et Delphine se préparent pour une interview dans le carde du L-Festival. @Natacha HostynOumayma et Delphine se préparent pour une interview dans le carde du L-Festival. @Natacha Hostyn

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre travail ?
La communication est une discipline large et en constante évolution et c’est ce qui me plaît le plus. La Rainbowhouse est une organisation trilingue voire multilingue qui s’adapte selon les contextes et les périodes. Cet aspect est très intéressant mais représente également un beau défi dans mon travail de tous les jours.

Je suis particulièrement stimulée par l’aspect varié et cosmopolite de notre organisation. J’apprécie beaucoup le fait que nous travaillions avec de multiples populations. De plus, j’espère que les types de stratégies que nous utilisons donnent, dans un premier temps, des résultats ici mais puissent aussi s’étendre hors de Belgique : ce travail de transmission me passionne.

Quelles seront tes prochains temps forts ?
Bien évidemment, mon travail est rythmé par les différents  événements et projets de la RainbowHouse. 

Au niveau de la communication globale, nous avons comme objectif de faire une grande distribution de notre matériel. Nous allons réimprimer un nombre important d’affiches et de dépliants RBH afin de les placarder dans différents lieux (universités, centres culturels, maisons médicales, bars, cafés…). 

En décembre, j’organise un Movement Day pour nos 64 associations membres. C’est l’occasion pour les diverses associations de se rencontrer dans un cadre convivial et chaleureux.

Et bien sûr, il me reste plus d’une vingtaine de centres Fedasil et Croix-Rouge à visiter !

Action kiss-in contre les LGBTQI+phobiesAction kiss-in contre les LGBTQI+phobies

En lien